Publication — « Philosophie et fiction de l’Antiquité tardive à la Renaissance », dir. Fabienne Pomel et Sophie Van der Meeren

Quels étaient les représentations et enjeux de la philosophie et de la fiction, leurs échanges, interactions et zones frontières de l’Antiquité tardive jusqu’à la Renaissance? La fiction peut apparaître comme l’envers de la vérité. Elle n’en est pas moins une forme de recherche de vérité, savoir ou sagesse: Augustin, Macrobe, Martianus Capella ou Boèce, puis les poèmes allégoriques latins du XIIe siècle, les encyclopédies du XIIIe siècle, suivies par des œuvres allégoriques écrites dans le milieu de la cour de Charles V et Charles VI ou encore par Ficin problématisent le statut de la fiction: quelle est sa légitimation philosophique? Quels sont les rapports entre philosophie et arts libéraux, philosophie et poétique, philosophie et théologie? Les contributions interrogent le lexique et l’arrière-plan philosophique. Elles examinent aussi les moyens de la fiction pour mettre en œuvre un projet herméneutique et heuristique fécond: la personnification, la prosopopée, les modèles narratifs (banquet ou voie) ou le cadre dialogique.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Philosophie et fiction de l’Antiquité tardive à la Renaissance, dir. Fabienne Pomel et Sophie Van der Meeren, Louvain, Peeters, 2021 (Synthema, 12). XII–358 p. ISBN : 9789042943308. Prix : 86 euros.

Source : Peeters

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.