Colloque – S’accorder et résoudre les conflits au Moyen Âge et à l’époque moderne

Si les historien·ne·s s’accordent à reconnaître l’omniprésence des pratiques de résolution des conflits au Moyen Âge et à l’époque moderne, celles-ci sont généralement traitées de manière périphérique, voire allusive, dans les études. Souvent oraux, les accords sont en effet difficiles à traquer dans une documentation qui privilégie le recours judiciaire. Non seulement la collecte des preuves doit être poursuivie, mais il est en outre nécessaire d’effectuer un retour global et de tenter une synthèse dans une perspective comparatiste, européenne et sur le temps long. Cet atelier de recherche international vise ainsi à mener une enquête collective sur les manières de s’accorder et de résoudre les conflits au Moyen Âge et à l’époque moderne. Outre l’étude des modalités concrètes de l’accord, on s’interrogera sur les liens de perméabilité réciproque entre « justice négociée » et « justice hégémonique ». Plusieurs exemples prouvent que le recul de la régulation sociale au cours de l’époque moderne est loin d’être aussi absolu et complet qu’on l’a longtemps pensé : dans quelles circonstances et à quelles fins les diverses manières de s’accorder persistent-elles ?

Programme :

Jeudi 30 septembre 2021, 14h-18h

  1. Introduction et présentation du programme de recherches « S’accorder et résoudre les conflits au Moyen Âge et à l’époque moderne » par Anne Bonzon (Université Paris 8), Xavier Rousseaux (UCLouvain) et Diane Roussel (Université Gustave Eiffel).
  2. Stéphanie Blot-Maccagnan (Université de Nice), Les accords au regard de la pratique angevine sous l’Ancien Régime
  3. Lucien Faggion (Université de Provence Aix-Marseille), Les rites de pacification en Vénétie au XVIe siècle
  4. Nadya Nazareva (Sorbonne-Université), Les accords notariés parisiens au XVIe siècle
  5. Discussion collective sur la collection des sources de l’accord

Vendredi 1er octobre 2021, 9h-12h

  • Antoine Renglet (UCLouvain et Université Saint-Louis – Bruxelles), Le commissaire de police : une institution de conciliation dans la société urbaine de l’Europe napoléonienne ?
  • Quentin Verreycken (Université de Münster et UCLouvain), Gens de guerre et gestion des conflits dans les lettres de rémission au XVe siècle
  • Jonathan Pezzetta (Université de Nancy), Négocier ou plaider ? La souveraine justice du duc de Lorraine à Nancy face aux arrangements des plaideurs (fin du XVIe siècle)

Vendredi 1er octobre 2021, 14h-17h

  • Adrien Carbonnet (Sorbonne-Université), Trouver le chemin de la grâce : les villes rebelles et leurs stratégies pour rétablir le dialogue avec le souverain (royaume de France, seconde moitié du XVe siècle)
  • Pierre-Benoît Roumagnou (Sorbonne-Université), La régulation sociale dans les justices locales de l’Ouest parisien au XVIIIe siècle
  • Discussion collective sur le lexique de l’accord

Informations pratiques :

Dates : 30 septembre 2021 – 1 octobre 2021
Louvain-la-Neuve, Salle du Conseil Érasme
Contact : quentin.verreycken@uclouvain.be

Source : UCLouvain – CHDJ

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.