Colloque – Sainte Geneviève. Histoire et mémoire

3-5 novembre 2021

17 rue de la Sorbonne | 23 Quai de Conti
Paris, France (75005 | 75006)

Événement uniquement sur site

Geneviève est née vers 420 en Gaule romaine. Elle vivait à Nanterre quand l’évêque d’Auxerre Germain a authentifié sa vocation à la vie consacrée vers 429. Après un engagement public dans la virginité, Geneviève a vécu à Paris jusqu’à sa mort (vers 500-502). Ses contemporains ont été témoins de sa fidélité à une vie de prière, d’ascèse et de charité. Contemplative, mystique, Geneviève a encouragé les Parisiens à placer leur espérance en Dieu lors du raid d’Attila sur la Gaule en 450. Elle a convaincu les chrétiens de la cité de construire une église en l’honneur de l’évêque martyr saint Denis. Elle a ravitaillé sa cité en grains lors du blocus des Francs. Jusqu’à sa mort, Geneviève a pris soin des infirmes et des possédés.

Les rois Childéric puis Clovis (m. 511) lui témoignaient le plus grand respect. Sur son tombeau, devenu un lieu de pèlerinage, Clovis fit construire la basilique des Saints Apôtres-Pierre-et-Paul, qui prit le titre de Sainte Geneviève.

Le colloque parcourt les seize siècles d’une aventure qui dure encore, en comprenant comment Geneviève est devenue sainte Geneviève. Il éclaire le développement d’un culte qui a transformé l’espace parisien. Il analyse à travers la figure de Geneviève l’articulation de la mémoire religieuse et des comportements sociaux et politiques.

Ce colloque est organisé en partenariat avec l’Académie des inscriptions et belles-lettres, la bibliothèque Sainte-Geneviève, le collège des Bernardins, le comité d’histoire de la Ville de Paris, l’Église catholique à Paris, la fondation Notre-Dame, l’Institut universitaire de France, Lettres Sorbonne Université.

Programme :

Mercredi 3 Novembre 2021

Salle Louis Liard, La Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

14h : Ouverture

  • Alain Tallon, doyen de la faculté des Lettres de Sorbonne-Université
  • Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris
  • Michel Zink, de l’Académie française, secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  • Anne Hidalgo, maire de Paris, ou sa représentante
  • François Michaud, directeur de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Première session : Le monde de Geneviève (Antiquité tardive)

Communications modérées par Michel Sot (Sorbonne-Université)

  • 14h 30 Michel-Yves Perrin (EPHE-PSL), « Esquisse d’un tableau historique de l’implantation du christianisme dans le Bassin parisien dans les débuts du Ve siècle »
  • 15h15 Jérémy Delmulle (IRHT-CNRS), « Présences du pélagianisme dans les Vies de Geneviève »

16 h Pause

  • 16h 30 : Claire Fauchon-Claudon (ENS de Lyon), « Syméon le stylite et Geneviève. Les circulations entre la Syrie et la Gaule à l’épreuve de la documentation tardo-antique »
  • 17h 15 : Jacques Legriel (INRAP), « Au cœur de Nanterre, une nécropole antique »

Jeudi 4 Novembre 2021

Collège des Bernardins, Grand Auditorium, 20 rue de Poissy, 75005 Paris

Deuxième session : Le culte vivant de Geneviève (Moyen Âge – Temps modernes)

Communications modérées par Marie-Céline Isaïa (Université Jean-Moulin Lyon 3)

  • 9h : Edina Bozóky (Université de Poitiers), « Geneviève, protectrice de Paris face aux envahisseurs et aux calamités »
  • 9h 45 : Thierry Kouamé (Université Panthéon-Sorbonne), « Sainte-Geneviève dans le système d’enseignement parisien, XIIe-XVIe siècle »

10h 30 Pause

  • 11h 00 : Françoise Laurent (Université Clermont-Auvergne), « Les Vies de sainte Geneviève en prose des XIVe et XVesiècles : projet historique, projet littéraire »
  • 11h 45 : Laurence Croq (Université Paris-Nanterre), « La société parisienne et le culte de sainte Geneviève aux XVIIe et XVIIIe siècles »

Communications modérées par Jean-Robert Armogathe (EPHE-PSL)

  • 14h 30 : Isabelle Brian (Université de Lorraine), « Les Messieurs de Sainte-Geneviève et sainte Geneviève »
  • 15h 15 : Jean Duron (Centre de Musique baroque de Versailles), « Chanter sainte Geneviève au XVIIesiècle »

16 h Pause

  • 16h 30 : Paul Chopelin (Université Jean-Moulin Lyon3), « 3 décembre 1793, la destruction des reliques de sainte Geneviève. Histoire et mémoires »
  • 17h 15 : Marie-Hélène de La Mure (Bibliothèque Sainte-Geneviève), « Sainte Geneviève : une figure, une communauté, une collection »

18h 30 Visite de la bibliothèque Sainte-Geneviève 

Vendredi 5 novembre 2021

Collège des Bernardins, Grand Auditorium, 20 rue de Poissy, 75005 Paris

Troisième session : Renaissances de Geneviève (Temps contemporains)

Communications modérées par Martin Dumont (Sorbonne-Université)

  • 9h 30 : Rémy Hême de Lacotte (Sorbonne Université), « La sainte patronne de la moderne Babylone ? Enjeux du culte de sainte Geneviève dans le Paris concordataire »
  • 10h 15 : Isabelle Saint-Martin (EPHE-PSL), « De l’image romantique à la protectrice des temps modernes : art et dévotion au cours des XIXe et XXe siècles »

11h Pause

  • 11h 30 : François de Vergnette (Université Jean-Moulin Lyon 3), « Geneviève, une sainte pour les artistes « fin-de-siècle » »
  • 12h 15 : Florian Michel (Université Panthéon-Sorbonne), « Sainte Geneviève et les intellectuels chrétiens du XXe siècle »

Pause déjeuner

Académie des inscriptions et belles-lettres, 23 Quai Conti, 75005 Paris

Quatrième session : La Montagne-Sainte-Geneviève

15h30 Séance publique sous la présidence de M. Yves-Marie Bercé, président de l’Académie

  • Michel Zink, Secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, « Allocution d’accueil »

Sous le patronage de Mme Nicole Bériou,

  • Hélène Noizet (Université Panthéon-Sorbonne) & Marlène Hélias-Baron (IRHT-CNRS « L’aménagement de la Montagne par l’abbaye Sainte-Geneviève aux XIIe-XIIIesiècles »

Sous le patronage de M. Yves-Marie Bercé,

  • Alexandre Gady (Sorbonne-Université) « Rebâtir l’église Sainte-Geneviève : Soufflot face aux Lumières »

17h 30 : fin de la séance et du colloque

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.