Publication – Florian Mazel et Hélène Noizet, « L’inventaire de la chrétienté. La fabrique épiscopale du territoire au Moyen Âge »

Du XIIe au XIIIe siècle, advint en Europe un processus de séparation des principes spirituel et temporel qui s’érigèrent progressivement en deux systèmes de pouvoir distincts : l’Église et l’État. Or dans cette séparation des registres, l’Église fit, avant l’État, le choix de l’ancrage territorial. Durant ce temps des cathédrales, un double « maillage » se mit ainsi en place. D’un côté, les évêques firent reconnaître leur autorité sur un diocèse conçu comme une circonscription spatiale dotée de pratiques administratives, fiscales et pastorales unifiées ; de l’autre, la réforme du pape Grégoire VII (1073-1085) institutionnalisa l’Église d’Occident en un ensemble territorial global, catholique et romain dominé par l’autorité pontificale.

Florian Mazel (Rennes-2) a publié L’évêque et le territoire. L’invention médiévale de l’espace (2016), et Hélène Noizet (Paris-1) La ville au Moyen Âge et à l’époque moderne : du lieu réticulaire au lieu territorial (2014).

Informations pratiques :

Florian Mazel et Hélène Noizet, L’inventaire de la chrétienté. La fabrique épiscopale du territoire au Moyen Âge, Éditions B2, 2021. 112 pages – 10×15 cm – ISBN 978-2-36509-109-1. Prix : 12 euros.

Source : Éditions B2

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.