Publication – « Sceaux français de l’ordre de Prémontré (XIIe-début XVIe siècle) », dir. Arnaud Baudin et Clément Blanc-Riehl

Le nouveau tome de la Revue, n° 90-91 correspondant aux années 2020-2021, vient de paraître aux éditions du Léopard d’Or. Publié à l’occasion du Neuvième centenaire de la fondation de Prémontré, avec le soutien de l’abbaye Notre-Dame de Leffe, du Service interministériel des Archives de France (ministère de la Culture) et du Centre d’études et de recherches prémontrées (CERP).

À l’image de l’ensemble des institutions religieuses issues de la réforme grégorienne, l’ordre de Prémontré fondé en 1121 par Norbert de Xanten accompagne l’essor de l’usage du sceau dans les milieux monastiques. Dès les années 1140, selon un processus empreint du plus grand pragmatisme, les abbayes prémontrées se dotent, selon les cas, d’un sceau commun ou d’un sceau conventuel doublé d’un sceau abbatial pour la validation des actes du quotidien (litiges et règlements de procès, acquisitions et échanges, abandons de droits, communautés de prière, etc.). Contrairement à l’ordre de Cîteaux, qui encadre strictement l’usage du sceau jusqu’à définir la forme et l’iconographie de la matrice, l’ordre de Prémontré ne réglemente pas cette pratique dans ses statuts avant le second tiers du xiiie siècle. La plus grande diversité s’observe donc dans la pratique jusqu’à une bulle de Grégoire IX en 1232.

Fruit d’une enquête auprès des services d’archives français et belges, ce corpus réunit quelque 360 sceaux (chapitre général, abbayes, abbés et dignitaires) documentant 73 abbayes de l’ordre de Prémontré situées à l’intérieur des limites géographiques de la France actuelle entre le xiie et le début du xivie siècle.

Édité par la Société française d’héraldique et de sigillographie (SFHS) à l’occasion du 9e centenaire de la fondation de l’abbaye de Prémontré, avec le soutien de l’abbaye de Leffe (Belgique, O. Praem.), du Service interministériel des Archives de France (ministère de la Culture) et du Centre et de recherches prémontrées (CERP), cet ouvrage se veut tout à la fois un outil de travail pour de nouvelles recherches sur l’histoire du sceau monastique et un livre d’images et de découverte de la sigillographie de cet ordre de chanoines réguliers toujours vivant.

Table des matières : ici

Arnaud Baudin, docteur en Histoire, directeur adjoint des Archives et du Patrimoine du département de l’Aube, vice-président de la Société française d’héraldique et de sigillographie.

Clément Blanc-Riehl, historien de l’art, responsable du centre de Sigillographie et d’Héraldique des Archives nationales (Centre d’accueil et de recherche des Archives nationale, Paris), vice-président de la Société française d’héraldique et de sigillographie.

Ont collaboré à l’ouvrage : Martine Plouvier, historienne, conservatrice en chef honoraire du Patrimoine, présidente du Centre d’études et de recherches prémontrées (CERP) ; Martine Fabre, docteure en Histoire, sigillographe.

Informations pratiques :

Sceaux français de l’ordre de Prémontré (XIIe-début XVIe siècle), dir. Arnaud Baudin et Clément Blanc-Riehl, numéro spécial de la Revue française d’héraldique et de sigillographie, t. 90-91 (2020-2021). 20×27 cm, 336 p., ill. noir et blanc et couleur ISSN : 1158-3355 – Prix : 40 € (frais de port non inclus).

Source : Société française d’héraldique et de sigillographie

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.