Appel à contribution – Mobiliser son réseau ou sa parentèle pour obtenir justice : les jeux de pouvoir dans les pratiques judiciaires au Moyen Âge et à l’époque moderne en France et en Europe

Journée d’étude, Université Bordeaux Montaigne, jeudi 10 novembre 2022.

Les études historiques sur les pratiques judiciaires ont mis en évidence, à contre-pied de la vision d’une institution judiciaire implacable, la relative autonomie des justiciables, capables d’élaborer des stratégies judiciaires. Sous l’Ancien Régime, les choix effectués par les justiciables – tous groupes sociaux confondus – prouvent leur capacité à adapter leurs stratégies en fonction des normes juridiques, et révèlent une certaine appropriation de la culture judiciaire. Cependant, les stratégies judiciaires ont principalement été interrogées, jusqu’à présent, du point de vue des normes et des représentations culturelles, tandis que l’influence des sociabilités sur les choix des justiciables n’a guère donné lieu à des études globales ou approfondies.

Cette journée d’étude vise à analyser les stratégies de mobilisation d’un réseau ou d’une parentèle pour obtenir justice au Moyen Âge et à l’époque moderne. Elle a pour ambition de mettre en lumière, si possible, les jeux de pouvoir dans les pratiques judiciaires, à partir de sources révélant la capacité des acteurs de la scène judiciaire – magistrats comme justiciables – d’utiliser leurs relations sociales pour influencer ou interférer dans les procédures.

Afin de comprendre l’influence et le rôle de la parentèle et des sociabilités dans les stratégies judiciaires, on pourra s’intéresser aussi bien aux réseaux de ceux qui détenaient le pouvoir judiciaire qu’aux réseaux des justiciables, qu’il s’agisse d’individus ou d’associations de personnes, telles que les communautés religieuses, les collèges, les corporations. On veillera à se concentrer sur l’emprise judiciaire de ces réseaux à l’occasion d’un ou plusieurs procès, en prenant soin d’analyser leurs interférences sur la procédure. On cherchera à savoir si celles-ci opéraient de manière informelle, ou directement dans la rédaction des pièces de procédure, des jugements, arrêts, sentences ou décisions d’arbitrage.

Vous trouverez ici l’appel à communication

Modalités pratiques

Les propositions de communication (max. 300 mots), accompagnées d’une courte bio-bibliographie, sont à envoyer avant le 1er mars 2022 à l’adresse suivante : aude_loriaud@hotmail.com

Organisateurs

Martine Charageat, maître de conférences en Histoire médiévale, Ausonius, Université Bordeaux Montaigne (martine.charageat@u-bordeaux-montaigne.fr)

Aude Loriaud, docteure en Histoire moderne, CEMMC, Université Bordeaux Montaigne (aude_loriaud@hotmail.com)

Éric Suire, maître de conférences habilité à diriger des recherches en Histoire moderne, CEMMC, Université Bordeaux Montaigne (eric.suire@u-bordeaux-montaigne.fr)

Comité scientifique

BEAULANDE-BARRAUD Véronique, Professeur d’Histoire médiévale à l’Université Grenoble Alpes

GARNOT Benoît, Professeur d’Histoire moderne à l’Université Bourgogne Franche-Comté

LE MAO Caroline, Maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches en Histoire moderne, Université Bordeaux Montaigne

Source : CEMMC

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.