Colloque – Dons, Pots-de-vin et corruption Bourgogne, France, Empire (XIIIe- XVIe siècle)

« Il n’est plus question aujourd’hui de penser l’État sans son corollaire de bons et de mauvais cadeaux. La question étant de savoir où s’arrête la libéralité et où commence la corruption ». C’est en ces termes qu’Élodie Lecuppre-Desjardin, dans un article de 2018, souligne la place centrale occupée par « l’économie du don » dans les pratiques gouvernementales des sociétés de la fin du Moyen Âge, mais aussi les enjeux et les difficultés que recouvre sa définition.

Les occasions de donner et de recevoir étaient effectivement nombreuses dans les sociétés anciennes. Depuis l’ouvrage pionnier de Marcel Mauss, Essai sur le don (1925), les travaux historiques n’ont pas manqué de souligner l’importance et la vigueur de ces pratiques au sein des liens sociaux qui unissaient les individus entre eux ou vis-à-vis d’une autorité, qu’elle soit politique, religieuse, morale, etc. Qu’ils agissent de manière directe, par leurs formes par exemple, ou de manière indirecte, par la communication symbolique qui se déploie au moment de la transaction, les dons sont omniprésents dans les sphères décisionnelles des sociétés médiévales. En outre, les travaux récents, à travers le dépassement de la rupture entre un Moyen Âge dominé par l’économie du don et une modernité marquée par la domination du système numéraire, ont démontré la pertinence des gratifications comme clef de voûte d’un réseau d’obligations réciproques, liant les hommes entre eux dans le cadre d’une « économie de la faveur ». Utiliser ce paradigme anthropologique offre donc un prisme privilégié pour observer ces pratiques mais soulève encore de nombreuses problématiques. Ces thématiques mettent en évidence de multiples questions : comment caractériser ces pratiques et déterminer leur place dans la pensée politique médiévale ? Quels rôles jouaient-elles dans la circulation des richesses et des hommes ? Quelle place tenait cette « économie de la faveur » dans les gouvernements médiévaux – ecclésiastiques, royaux, princiers, seigneuriaux ou urbains – et leur système de représentation ? Au-delà du numéraire, quels étaient les objets qui pouvaient être offerts et dans quelles perspectives ? Comment ces pratiques étaient-elles perçues, appréciées voire condamnées par les contemporains ?

Programme :

Accueil des participants (9h30)

Mots d’accueil (10h)
Sabine Lefebvre (Professeur d’histoire romaine – directrice de l’UMR ARTEHIS)

Introduction (10h15)
David Bardey (ATER en histoire médiévale – Université de Franche-Comté) Baptiste Rameau (Doctorant – Université de Bourgogne)

Corruption de l’officier et largesse du prince (10h30-12h45)

L’affaire Thomas du Bois. Le comte de Blois face à son serviteur corrompu (fin XIIIe siècle)
Jérôme Limorté (Doctorant – Sorbonne-Université)

David Bardey (ATER en histoire médiévale – Université de Franche-Comté)

Pause

Maïwenn Jouquand (Doctorante – Université de Bourgogne)

La chasse aux pots-de-vin ou l’idéal du bon office. Les châtelains savoyards sous le regard du prince (XIVe- XVe siècles)
Florentin Briffaz (ATER en histoire médiévale – Université Lyon II)

Pause déjeuner
Dons et fidélité : une largesse qui oblige ? (14h-16h15)

Genre et géographie des dons au Moyen Âge : leurs pratiques par les couples princiers du duché de Bourgogne et de Bourbon (XIVeXVIe siècle)
Lucie Jardot (Doctorante – Paris I)

Paris vaut bien quelques dons ? Jean sans Peur, Philippe le Bon et leurs réseaux parisiens au temps de la guerre civile (1407-1435)
Baptiste Rameau (Doctorant – Université de Bourgogne)

Pause

Les dons dans les villes ligériennes au début du r gne de Louis XI (1461- 1469) : une pratique de gouvernement et de communication politique
Stanley Théry (Doctorant – Paris I)

Partager les dépouilles du vaincu ? Les aliénations royales du duché de Bourgogne et leur devenir (1477-1530)
François Foulonneau (Doctorant – Sorbonne Université)

Conclusions (16h15)
Bruno Lemesle (Professeur d’histoire du Moyen Âge – Université de Bourgogne)

Informations pratiques :

7 juin 2022, MSH de Dijon

Organisateurs :

David Bardey (ATER en histoire médiévale – Université de Franche-Comté)
Baptiste Rameau (Doctorant – Université de Bourgogne)

Inscription pour participation à distance: david.bardey@univ-fcomte.fr ou baptiste.rameau@u-bourgogne.fr

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.