Colloque – Les économies méditerranéennes après la Peste Noire : Productions, diversifications et consommations des ressources.

2e journée d’étude : 28 juin 2022

Aubervilliers, Campus Condorcet, bâtiment Sud, Centre de colloques, 3e étage, salle 3.02

(plan interactif : https://www.campus-condorcet.fr/cartographie)

Contact : cedric.quertier@rmblf

Productions, diversifications et consommations des ressources.

Cette seconde journée d’études est destinée à ouvrir la réflexion sur quelques-unes des thématiques importantes de l’économie méditerranéenne de l’après-peste. L’un des enjeux est de parvenir à intégrer la réflexion sur l’Orient et l’Occident malgré les différences documentaires qui orientent différemment les réflexions sur la vie économique.

On s’intéressera par conséquent aux éléments fondamentaux de celle-ci, à savoir la mobilisation des ressources productives, la réorganisation de la production et les nouvelles consommations, la question de l’économie rurale en tant que telle, bien que fondamentale, étant renvoyée à la suite du programme.

La journée se propose ainsi d’offrir des coups de projecteur sur quelques secteurs particulièrement bien étudiés en s’efforçant d’établir un équilibre entre Orient et Occident : les mines et les jardins, la soie et les marchés, le sucre, enfin, qui offre un bon exemple de production servant d’interface entre Orient et Occident.

La commercialisation des surplus et l’intégration économique des activités artisanales s’accroît durant la période et fait circuler le numéraire en même temps qu’elle met sur le marché des produits de plus en plus diversifiés. L’une des interrogations à venir portera sur l’évolution des consommations et, par conséquent, de la demande. À l’échelon local, le repli de la surface agricole s’accompagne d’innovations techniques et organisationnelles. En Méditerranée, des spécialisations régionales s’opèrent, les productions et les marchandises échangées se diversifient.

Les ressources productives :

D. Boisseuil (Université de Tours ; CeTHiS  EA 6298) : Mines et industries extractives : l’exemple de l’alun

La réorganisation de la production 

R. Estangui Gomez (Université Paris 1 ; Orient et Méditerranée – UMR 8167) : L’empereur oikonomos : transformations dans la gestion et l’exploitation des derniers territoires de l’Empire byzantin (1354-1453)

Lucas Fassio (Université Paris 1 ; ED 113 ; LAMOP – UMR 8589) : Échanger, transmettre et exploiter les jardins à Ganges (Languedoc) en temps de famines et de pestes (1348-1361)

Nouvelles consommations et spécialisations régionales

J. Petrowiste (Université de Paris ; ICT – EA 337) : Dispositifs commerciaux et dynamiques de consommation en France méridionale (vers 1350-vers 1450)

M. Ouerfelli (Aix-Marseille-Université ; IREMAM – UMR 7310) : Produits orientaux (sucres et épices) et stratégies d’approvisionnement des cités maritimes (1350-1450)

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.