École d’été – Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives

Cours d’été organisé par le Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris, l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, et l’Université de Namur ; avec le soutien du LabEx Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances, du Conseil scientifique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de l’Association paléographique internationale Culture – Écriture – Société (Dotations J. M. M. Hermans)

Direction : François Foronda, Maria Gurrado et Xavier Hermand Coordination scientifique et pédagogique : Laura Albiero, Émilie Cottereau-Gabillet, Octave Julien, Chiara Ruzzier et Anne Tourniéroux

Formulaire d’inscription : ici

Clôture des inscriptions : le 8 avril 2016
Sélection des dossiers : le 11 avril 2016

NB. Des remboursements de frais de transport et de logement pourront être réalisés, à hauteur d’un plafond qui sera déterminé en fonction du nombre et de l’origine géographique des inscrits (24 au maximum).

Livre médiéval - LAMOP

Programme :

Lundi 13 Juin – IRHT

L’état de l’art

14h – Ouverture par Philippe Bernardi, François Bougard, François Foronda et Maria Gurrado

14h30 – Histoire culturelle et approche quantitative
par Jean-Philippe Genêt

15h30 – Pour une histoire multidimensionnelle du livre médiéval
par Ezio Ornato

16h30 – Formalisation, statistique, sémantique
par Alain Guerreau

Mardi 14 juin – IRHT

9h30 – Présentation des travaux des participants
Discussion animée par François Foronda et Xavier Hermand

Ateliers d’application

14h – De l’analyse de l’écriture à la géographie des scriptoria : la feuille de calcul au service de la paléographie
Atelier animé par Maria Gurrado et Denis Muzerelle

Cet atelier a pour objectif d’exposer la manière de formaliser des données d’ordre paléographique pour les soumettre à un traitement statistique. L’atelier commencera par un exposé méthodologique d’analyse de l’écriture et une présentation des possibilités d’exploitation desdites données. Une deuxième partie sera consacrée à l’évaluation de la production des scriptoria et à sa visualisation sur carte géographique au moyen des fonctions graphiques standard d’Excel. L’atelier comprendra aussi une partie pratique où les étudiants seront amenés à formuler des requêtes sur Excel et à interpréter les résultats.

Mercredi 15 juin – Bibliothèque de la Sorbonne

9h30 – Observer les livres pour quantifier : manuscrits et incunables
Atelier animé par Émilie Cottereau-Gabillet, Dominique Coq, Ezio Ornato

L’objectif de cet atelier est de montrer des manuscrits et des incunables de différentes époques, origines, dimensions, matières et qualités d’exécution. En abordant les différents éléments constitutifs d’un livre (support, structure matérielle, réglure et mise en page, aspects péri-graphiques, décoration), il s’agira de mettre en évidence la nature des paramètres susceptibles de faire l’objet d’une quantification au regard de leur exploitation. Un accent particulier sera mis sur les continuités et les ruptures entre les deux techniques de reproduction.

14h – Le livre en données : structure matérielle et mise en page
Atelier animé par Laura Albiero et Chiara Ruzzier

Cet atelier a pour objectif d’exposer la manière de concevoir une base de données et de formaliser certaines informations codicologiques, en lien avec les caractéristiques des manuscrits observées lors de la visite à la Bibliothèque. L’atelier comprendra tout d’abord une présentation des possibilités d’exploitation des données codicologiques, sur la base des recherches déjà menées dont les résultats se sont avérés significatifs. Une deuxième partie sera consacrée à des exercices ciblés sur un petit corpus construit ad hoc, sur lequel les étudiants seront amenés à formuler des requêtes et à en interpréter les résultats. Les sujets abordés concernent la constitution des cahiers, la réglure, et la relation texte/structure matérielle.

Jeudi 16 Juin – Sorbonne, salles d’informatique

9h30 – Construire une démarche statistique : le cas de la décoration
Atelier animé par Octave Julien

L’étude quantitative de la décoration des manuscrits peut s’appuyer sur un indice synthétique ad hoc, appliqué ici à un corpus d’environ 160 recueils manuscrits français et anglais de la fin du Moyen Âge. L’utilisation raisonnée d’un tel indice, en vue de rendre compte du niveau d’exécution des manuscrits en fonction de leur type ou de leur période, suppose de construire une démarche d’analyse statistique en plusieurs étapes (distribution et discrétisation de l’indice, étude de ses corrélations). On s’initiera pour cela à R, un puissant logiciel d’analyses statistiques, en montrant comment importer ses données, les explorer, les transformer grâce à quelques méthodes simples, et produire des tableaux et graphiques.

14h – Livres, textes et statistiques

Ateliers animés par Alain Guerreau (atelier A) et Octave Julien (atelier B)
Introduction à la sémantique distributionnelle, atelier A
avec la collaboration de Bruno Bon et Renaud Alexandre

L’environnement technique totalement inédit qui s’est développé depuis le milieu des années 80 offre des possibilités elles aussi inédites pour l’étude des textes anciens. La condition préalable aux opérations analytiques est la construction de corpus de taille suffisante (plusieurs millions, voire plusieurs dizaines de millions de mots). Quelques corpus sont disponibles, d’autres en préparation, et les outils de construction ad hoc s’améliorent. La difficulté de l’élaboration de procédures statistiques efficaces tient au caractère strictement non-gaussien des distributions lexicales, et à l’insuffisance de notre compréhension des mécanismes sous-jacents qui régissent les fréquences et les conséquences lexicales. Cependant, un champ de recherche très vaste et très actif s’est développé sous la bannière du « text-mining », les résultats sont impressionnants. Les historiens et les philologues doivent identifier dans ce champ les outils qui peuvent leur être utiles, et les adapter autant que nécessaire. L’examen des évolutions des fréquences relatives (correctement calculées) apporte déjà beaucoup. Mais la perspective la plus prometteuse est celle dite de la « sémantique distributionnelle », qui permet d’exploiter de diverses manières les fréquences des cooccurrences. C’est sur ce point qu’il convient d’insister, et de présenter les résultats déjà obtenus.

Comment articuler codicologie et lexicométrie ?, atelier B

L’atelier consistera en une introduction à la lexicométrie, à partir de l’étude des rubriques présentes dans des recueils manuscrits français de la Bibliothèque nationale de France au contenu varié. Ce corpus de courts textes permet d’établir un pont entre l’analyse codicologique des manuscrits et l’étude de leur contenu textuel. Après avoir vu les principes des méthodes lexicométriques avec le logiciel TXM, on verra comment croiser analyses lexicométriques et codicologiques pour mettre en lumière le vocabulaire propre à certains types de recueils, et mieux saisir les catégories utilisées par les copistes ou les commanditaires de manuscrits pour décrire les textes qu’ils contiennent.

Vendredi 17 Juin – Lamop, site de Villejuif

9h30 – Production, diffusion et possession du livre médiéval,
Atelier animé par Anne Tourniéroux et Carla Bozzolo

L’objectif de cet atelier est de proposer des éléments méthodologiques relatifs au traitement des données concernant les domaines de la production, de la diffusion et de la possession du livre médiéval. Dans ce vaste terrain, on privilégiera l’étude des collections de livres représentatives de certaines aires géographiques européennes. D’autres thèmes pourront être envisagés plus brièvement (marché de l’incunable, exploitation des colophons de copiste). Deux démarches seront abordées successivement : la mise en forme des données à partir des sources manuscrites ou imprimées et l’exploitation des données au moyen de méthodes statistiques.

14h – Bilan du cours et remise des certificats de participation

Source : LAMOP

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans École d'été. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour École d’été – Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives

  1. Ping : The Medieval Book - Medieval Histories

Les commentaires sont fermés.