Collloque – Inventer la littérature médiévale (XVIe-XVIIe siècle)

Organisateurs :
Yann Dahhaoui, yann.dahhaoui@unil.ch
Barbara Wahlen, barbara.wahlen@unil.ch

Lieu :
Salle 511
Unithèque
Université de Lausanne
Entrée libre

Date :
6 et 7 octobre 2016

inventer-la-litterature-medievale

Programme :

Jeudi 6 octobre 2016

13h00 : Yann Dahhaoui & Barbara Wahlen (Université de Lausanne) – Introduction

13h15 : Conférence inaugurale

Joseph S. Freedman (Alabama State University) – What is literature? Literatura – and cognate terms – in their 16th- and 17th-century academic and non-academic contexts

14h00 : Jean-Daniel Morerod (Université de Neuchâtel) – Le court moyen âge, instrument de datation et de critique littéraire (XIVe-XVIIIe siècle)
14h45 : Pause

15h15 : Anthony Nussmeier (Kansas State University) – Medieval Italian poetry and the archaeological paratext of the 1527 Giuntina di rime antiche
16h00 : Filipo Fonio (Université Grenoble Alpes) – Dante dans le tourbillon de la « querelle des anciens et des modernes» en Italie au XVIIe siècle: Vincenzo Gramigna, Francesco Fulvio Frugoni

Vendredi 7 octobre 2016

9h00 : Regina Jucknies (Univesität zu Köln) – All kinds of chronicles and histories, stories of old and poems on dragons, serpents, dwarfs, and giants. Thoughts on Old Norse literature and gothicism between history and philology
9h45 : Gaëlle Burg (Universität Basel) – La vogue manuscrite et éditoriale des «vieux romans» à la fin du XVe et au XVIe siècle: l’invention du roman de chevalerie 10h30 Pause

11h00 : Francesco Montorsi (Universität Zürich) – Une défense et illustration du roman médiéval: le Nouveau Tristan (1554)
11h45 : Emmanuelle Mortgat-Longuet (Université Paris Ouest Nanterre-La Défense) – Nommer, découper la production littéraire médiévale au XVIIe siècle: une incessante réinvention ?
12h30 : Repas de midi

14h00 : Alain Corbellari (Université de Lausanne & Université de Neuchâtel)
Madame de Sévigné et les vieux romans
14h45 : Sébastien Douchet (Université Aix-Marseille) – Manipulation(s) de manuscrits médiévaux au XVIIe siècle. L’exemple des Gallaup de Chasteuil et de leur milieu (1590-1705)

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.