Journée d’étude – Le sceau princier au Moyen Age (XIIe –XIVe siècles) Une certaine image de soi ?

Le vendredi 30 septembre 2016 aura lieu à Toulouse une rencontre intitulée : « Le sceau princier au Moyen Age (XIIe –XIVe siècles) Une certaine image de soi ? », organisée par Laurent Macé (Université Toulouse Jean Jaurès).

sceau-princier-au-moyen-age

Au cours de cette journée, l’occasion sera donnée de découvrir les sources sigillographiques, documents du Moyen Age qui associent à la fois texte et image sur une surface assez réduite et sur une matière particulièrement fragile, la cire.

S’interroger sur le sceau princier peut surprendre tant la matière est abondante : sceller est un acte étroitement associé aux prérogatives des rois et des puissants. Et les fonds d’archives en ont conservé de très nombreux exemplaires. Pour autant, la plasticité physique et symbolique du sceau permet à tout détenteur du pouvoir d’entreprendre une « politique de communication » qui laisse une grande place à la souplesse et à la singularité du message proclamé. Même si certaines formes, certains codes, certains gestes sont attendus de façon légitime (l’empreinte valide le document écrit, elle a une évidente valeur probatoire), elle laisse la part belle à l’originalité de celui qui veut commander au graveur de la matrice une « certaine image de soi.

Cette présentation introductive permettra d’illustrer les récents apports d’une réflexion menée à l’université de Toulouse Jean Jaurès sur les sceaux des hommes et des femmes de l’aristocratie des temps médiévaux. Elle s’appuie sur le travail d’investigation effectué par de jeunes chercheurs, étudiants de masters en Histoire médiévale, qui livreront, de concert avec des chercheurs confirmés, résultats et interrogations sur leurs sujets d’étude. La manifestation est ouverte à tous les curieux qui veulent découvrir une approche originale de l’exercice du pouvoir à l’époque médiévale.

Programme complet : ici

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.