Appel à contribution – 818-2018 : Mille deux cents ans de relecture de la Règle de saint Benoît à Landévennec

Landévennec
6-8 juin 2018

L’année 818, la communauté de Landévennec adopte la Règle de saint Benoît, dans le contexte politique et religieux carolingien que l’on connaît. Au cours des siècles qui suivent, comme dans l’histoire de toute abbaye bénédictine, les moines de Landévennec transmettent et adaptent pratiques et relectures de la Règle en fonction du contexte politique, religieux et économique non sans crises mais aussi rebondissements comme l’intégration à la Société de Bretagne puis à la Congrégation de Saint-Maur au XVIIe siècle et la renaissance des années 1950. Ce colloque a pour ambition d’analyser, sur cette longue période, l’histoire de l’abbaye Saint-Guénolé au sein du monachisme bénédictin et en relation avec le monde environnant plus ou moins lointain.

Certains thèmes peuvent être envisagés :

  • Réformes et relectures : 818, le monachisme carolingien ; époque médiévale ; la Société de Bretagne et la Congrégation de Saint-Maur, l’héritage de Kerbénéat, la reconstruction des années 1950.
  • Une abbaye et des réseaux : dans l’espace carolingien, l’abbaye et ses prieurés, l’appartenance à la province mauriste de Bretagne, Landévennec et La Pierre-qui-Vire.
  • Landévennec, un cadre de vie monastique : les grandes étapes architecturales médiévales et modernes, la construction de l’abbaye contemporaine, hôtes et pèlerins.
  • Landévennec et la transmission des savoirs : entre écriture de l’histoire et culture bretonne (Manuscrits carolingiens, les mauristes et la bibliothèque mais aussi leurs prédécesseurs et le choix de l’accent contemporain mis sur la culture bretonne, que l’on peut comparer avec d’autres lieux ancrés régionalement comme Belloc…)

Les communications sont prévues sur une durée de 20 minutes. Des éléments de comparaison sont bien entendu envisageables et souhaitables mais le point de fixation thématique et historiographique reste l’abbaye Saint-Guénolé. Les actes de ce colloque seront publiés.

Les propositions accompagnées d’un argumentaire d’une dizaine de lignes devront être envoyées avant le 1er avril 2017 aux adresses suivantes : Yves Coativy (yves.coativy@univ-brest.fr) et Daniel-Odon Hurel(dohurel@laposte.net)

Porteurs du projet :
Yves Coativy (Université de Brest)
Frère Jean-Michel Grimaud, abbé de Saint-Guénolé
Daniel-Odon Hurel(CNRS, Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes)

Comité scientifique :
Isabelle Berthou, Bibliothèque bretonne de l’abbaye de Landévennec
Marie-Madeleine de Cevins, Université de Rennes 2
Yves Coativy, Université de Bretagne Occidentale
Bernard Hulin, Musée de l’ancienne abbaye de Landévennec
Daniel-Odon Hurel, Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes (CNRS)
Stéphane Lebecq, professeur émérite de l’Université de Lille 3
Frère François-Xavier Massué, abbaye de Landévennec
Georges Provost, Université de Rennes 2

Source : Université de Brest

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.