Publication – « Lire, danser et chanter au château. La culture châtelaine, XIII-XVIIe siècles », éd. J.-M. Cauchies, M. Henrion et P. Bragard

Lieu de défense, de résidence, d’exercice et de représentation du pouvoir, d’exploitation et d’administration, le château du moyen âge et du premier âge moderne est aussi lieu de culture, de fête et de divertissement. Il peut être aussi objet de regards culturels. Ce lieu se prête à la danse, aux concerts, aux réjouissances en tout genre. Trouvères et ménestrels, bateleurs et jongleurs y proposent leurs récits, leurs chants, leurs spectacles. Tout y concourt à la « théâtralisation constante du mode de vie noble ». Mais la demeure seigneuriale est aussi lieu de création, quand le maître et seigneur y accueille pour qu’ils y résident et s’y adonnent à la production écrivains, musiciens ou artistes. Une poésie de cour y a d’ailleurs pris naissance, en France, en Italie, en Allemagne. Plus tard, des troupes de comédiens y seront entretenues. Poètes et artistes venus au château l’ont ensuite célébré de leur plume ou de leur pinceau. Entre ses murs, un espace privilégié peut être celui d’une bibliothèque, éventuelle héritière d’un « cabinet de manuscrits ». Certains seigneurs sont eux-mêmes écrivains. Et si des livres reposent dans le château, le château trouvera en retour sa place dans les livres, par le texte, l’image, la description et la figuration, réalistes ou idéalisées.

Après le château lui-même, ses abords, sa gestion, voici venu le temps de « Lire, danser et chanter au château. La culture châtelaine, XIIIe-XVIIe siècles », thème du quatrième colloque de la Fondation van der Burch au château-fort d’Écaussinnes-Lalaing en mai 2013.

dis-9782503568652-1

Table des matières :

Le livre de chœur manuscrit conservé au château fort d’Écaussinnes-Lalaing – Anne-Emmanuelle Ceulemans
Châtelains et musiciens, mécènes et artistes : observations d’un partenariat en Angleterre (1550-1650) – François-Emmanuel De Wasseige
L’état de biens à la mortuaire de Guilbert de la Barre, seigneur de Mouscron (†1592). Le mobilier du château de Mouscron comme élément de culture châtelaine – Claude Depauw
C’est un beaus mestiers, beaus maistres, de faire tels choses : Jean Froissart et la poésie châtelaine – Jean Devaux
Lire et écrire au château à la fin du Moyen Âge :les espaces de l’étude dans les résidences de la noblesse laïque – Sarah Fourcade
Livres et librairie au château d’Amboise à la fin du XVe siècle : entre Moyen Âge et Renaissance – Lucie Gaugain
Du mécénat littéraire à la mythification : l’exemple de Jean V de Créquy au XVe siècle – Victorien Leman
Les livres du château de Montperroux en Autunois : une bibliothèque d’incunables en 1491 – Hervé Mouillebouche
Les représentations de château dans les fêtes royales et princières au XIVe siècle : décors éphémères et ornements précieux – Christiane Raynaud
Le château « La Fontaine » à Luxembourg. Culture et divertissement au temps du gouverneur Pierre-Ernest de Mansfeld (1517-1604) – Guy Thewes
Performance au château – Colette Van Coolput-Storms
Livres et bibliothèques au château en France et dans les anciens Pays-Bas aux XVe et XVIe siècles – Hanno Wijsman
La bibliothèque de Beloeil – Pierre Mouriau de Meulenacker
Traces de la vie quotidienne dans une prison médiévale : les graffitis du château de Selles à Cambrai, Nord (France) – Virginie Motte et Nicolas Melard

Informations pratiques :
J.-M. Cauchies, M. Henrion et P. Bragard (éd.), Lire, danser et chanter au château. La culture châtelaine, XIII-XVIIe siècles. Actes du 4e colloque international organisé au château fort d’Ecaussinnes-Lalaing, les 22, 23 et 24 mai 2013, Turnhout, Brepols, 2016. VI+289 p., 65 b/w ill. + 31 colour ill., 178 x 254 mm. ISBN : 978-2-503-56865-2. Prix : 74 euros.

Source : Brepols

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.