Séminaire – Projet « LOCUS ». Programme du séminaire au LAMOP

Par Emmanuelle Vagnon, Chris Fletcher et Geneviève Bührer-Thierry

Le projet « Locus » est un projet de séminaire transversal, réunissant les membres du LAMOP autour des « Spatialités », champ défini lors d’une réunion du laboratoire. Le champ des « Spatialités » vise à explorer la diversité des pratiques et des représentations de l’espace au Moyen Âge en tentant de se démarquer d’une approche classique qui réduit l’espace à un cadre géographique donné et objectif, préalable à l’histoire. L’espace, ce sont des pratiques, des représentations, des noms de lieux, des lexiques, des images, variables selon les contextes.

Or, il apparaît clairement que la question des lieux ne se limite pas aux études d’histoire de la cartographie ou de reconstitutions géographiques, mais concerne, de près ou de loin, la plupart des recherches des médiévistes. Le « locus » pourrait devenir ainsi un « lieu commun », un carrefour permettant aux membres du LAMOP de croiser et confronter leurs recherches et leurs méthodes.

Nous proposons ainsi d’organiser un séminaire autour de la question du « locus », réunissant les chercheurs du LAMOP ou invités, pour débattre ensemble de l’importance de la spatialité à travers des exemples précis tirés de nos recherches. En quoi le lieu participe de la compréhension d’un événement ou d’un phénomène historique ? Les lieux n’ont-ils pas une signification culturelle, religieuse, symbolique, sociologique, qu’il convient de comprendre et d’élucider comme autant d’indices ?  lieux du crime et lieux de la justice, lieux du voyage et choix des étapes, lieux sacrés, sanctuaires et lieux de pèlerinage, lieux de vie et lieux du conflit…de très nombreux thèmes pourront être ainsi abordés.

Les premières séances, de février à juin, permettront d’introduire le sujet des « lieux dans l’histoire médiévale », par une approche historiographique et une première analyse de l’utilisation du mot « locus ». Après une mise au point historiographique (3 février), nous aborderons les questions suivantes : les lieux d’étapes dans les récits de voyage ou de pèlerinage confrontés aux cartes (3 mars) ; l’importance des lieux pour l’administration seigneuriale anglaise (21 avril), les « lieux de la justice » (12 mai). La dernière séance du semestre, le 9 juin, sera ouverte à une discussion sur les méthodologies des historiens face à l’étude des spatialités.

Toutes les séances auront lieu le vendredi matin, de 9h30 à 12h30 salle Perroy,
Sauf le 3 mars où nous avons déplacé la séance l’après-midi dans la bibliothèque du CRHM.

Les séances sont ouvertes à tous, y compris aux étudiants.

lamop-logo

Programme 1er semestre 2017 :

3 février 2017 : 9h30-12h30, salle Perroy
Introduction historiographique et méthodologique : « La pertinence des lieux en histoire médiévale »
Emmanuelle Vagnon, Chris Fletcher, Geneviève Bührer-Thierry

3 mars 2017 : 14h-16h30, bibliothèque du CHRM (Centre de Recherche en Histoire Moderne, sur le même palier que la salle Perroy)
« Lieux d’étapes, lieux de voyages, lieux de pèlerinages »
Emmanuelle Vagnon, Davide Gherdevich, Christine Gadrat

21 avril 2017 : 9h30-12h30, salle Perroy 9h30-12h30
Harmony Dewez et Fanny Madeline
« Le lieu dans la pratique administrative anglaise, XIIe-XIVe s. »

12 mai 2017  : 9h30-12h30, salle Perroy,
« Lieux de justice, lieux du crime »
Julie Claustre, Chris Fletcher

9 juin : 9h30-12h30, salle Perroy « Histoire et spatialités, approches convergentes »
Hélène Noizet : « Le concept de spatialité : définition et usages en géographie et en histoire ».
Discussion ouverte sur les méthodes face aux questions relatives à l’espace médiéval et à la définition des « lieux d’histoire ».

Préparation commune du programme du deuxième semestre.

Quelques idées pour un programme élargi (à discuter) :
1- Introduction historiographique : « La pertinence des lieux »
2- Les lieux d’étapes : dans les récits de voyage et de pèlerinage
3- Les lieux de l’administration
4- Le lieu de la justice et du crime
5- Les lieux saints, les sanctuaires
6- Les centres économiques et les réseaux, les lieux des échanges économiques.
7- Le lieu idéal : locus amoenus et/ou l’utopie politique
8- Les lieux de la politique (la cour, les déplacements royaux)
9- Les lieux de savoir
10- Le lieu de l’écrit : scriptorium, rédaction des chartes
11- L’atelier : lieu de fabrique et de transmission des savoirs

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Séminaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.