Journée d’étude – Sensualité et sexualité en numismatique

La thématique de cette journée d’étude s’inscrit dans le renouvèlement des sciences historiques et sociales, notamment l’histoire des sensibilités et les études de genre. Objets certes à la mode, ils n’ont cependant pas épuisé toutes les sources disponibles. Ainsi les objets monétiformes, dans leur matérialité, dans une vaste Europe méditerranéenne de l’Antiquité à l’époque moderne, seront abordés sous cet angle, permettant un croisement disciplinaire, géographique et chronologique inédit.

Les questions de l’iconographie et de la représentation de motifs sensuels et sexuels, des pratiques et des usages des objets qui les portent, ou encore du regard des historiens et numismates sur ceux-ci, seront au cœur de nos préoccupations.

Dans quelle mesure un motif iconographique était-il choisi pour susciter le désir ? Comment les usagers de la monnaie percevaient-ils ces choix et cela a-t-il influencé la circulation des espèces ? Des pièces de monnaie étaient-elles par ailleurs particulièrement réservées à certaines pratiques, comme les échanges de faveurs ? Enfin, comment nos devanciers ont-ils perçu la nudité ou l’érotisme figuré sur certains monnayages et à quel point leurs travaux en ont-ils été influencés ?

C’est autour de cette problématique en trois axes – conception, perception et utilisation à l’époque et perception a posteriori – que les intervenants vont livrer et partager leurs observations.

SFN

Programme :

Matinée (9h30-12h30) :

Présentation et introduction – Sylvie Steinberg et François de Callataÿ

S. Berger et Fr. Wojan – « Il n’est pas donné à tout le monde d’aller à Corinthe » : sexe et monnaies en Grèce ancienne.
S. Nieto-Pelletier, J. Genechesi et St. Martin – Pour une approche genrée des monnayages celtiques : iconographie et usages de la monnaie au second âge du Fer.
Pause

D. Hollard – La violente nudité de la déesse celtique des combats.

V. Drost – La question de la nudité sur le monnayage romain.
M.-A. Le Guennec – De l’usage de jetons à motifs érotiques : le dossier des spintriae romaines.

Après-midi (14h00-17h00) :

V. Geneviève – Viril ou insultant ? A propos d’un graffiti sur un léopard d’or.
Th. Cardon – « Le cœur humain recèle des bas-fonds qu’il ne faut pas trop sonder en détail » : méreaux médiévaux à l’iconographie sexuelle.
J. Jambu – Sensuelles, les monnaies modernes ?
Pause
Chr. Charlet – Les luigini « à la Mademoiselle ».
P. Baubeau – Fausse monnaie de la débauche et or du mariage à Nice à la fin du XIXe siècle.

Conclusion et perspectives – Sylvie Steinberg et François de Callataÿ

Informations pratiques :

Paris, BnF-Richelieu (Salle Emilie du Châtelet et Salon d’honneur)
Samedi 2 décembre 2017

Organisation : Thibault Cardon et Jérôme Jambu. Présidence : Michel Amandry et Jérôme Jambu. Discussion : Sylvie Steinberg et François de Callataÿ.

Le nombre de places étant limité à 50, merci de s’inscrire à sfnum@hotmail.fr Un buffet sera organisé le midi sur place.

La séance ordinaire de la SFN se tiendra en début d’après-midi.

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.