Colloque – Rapts politiques. Moyen Age et Temps Modernes

Aux côtés du meurtre et de toute une gamme d’intimidations, le rapt fait partie de l’arsenal des coups de force dont la vie politique est ponctuée. Son occurrence est relativement fréquente, d’autant que les enlèvements effectivement pratiqués ne sont que l’une des modalités de son émergence, car il faut prendre en compte les projets avortés et les précédents historiques commentés à frais nouveaux. D’ordinaire associé au viol dans les études synthétiques, et donc finalement envisagé sous les angles de l’histoire sociale ou de celle du genre, ou fragmenté en autant de cas mis en relation avec leur contexte immédiat, le phénomène mérite sans doute un jeu de comparaisons pour être moins partiellement appréhendé et nous livrer ses enseignements sur les représentations politiques : l’incarnation du pouvoir, le rôle des partis, le désir de peser sur la décision, l’éthique présidant aux affaires publiques, la légitimation d’actions brutales, le discours de la nécessité, notamment, peuvent être réinterrogés à travers ce prisme.

Capture d_écran 2018-03-05 à 16.43.24

 

Programme :

Lundi 26 mars
Salle André Oleffe

8h45 : Accueil
9h00 : Gilles Lecuppre (UCL), « Introduction »

Chaos et syndrome de Stockholm

9h30 : Éloïse Adde (Luxembourg), « Des mauvaises années qui suivirent la mort de Přemysl Ottokar II. L’impact de l’enlèvement du roi Venceslas II (1278-1283) sur la vie politique en Bohême »
10h15 : Pause

10h30 : Alain Marchandisse (Liège), « Le rapt de l’évêque de Liège Jean d’Enghien (1281) »
11h15 : Hans Cools (Leuven), « Philippe-Guillaume, le prince d’Orange espagnol »
12h00 : Pause déjeuner

Femmes ravies, femmes ravisseuses

14h00 : Ana Maria Rodrigues (Lisbonne), « « Reine enlevée, échec au roi : le rapt de Mécia Lopes de Haro dans le contexte de la guerre civile de 1245-1247 au Portugal »
14h45 : Annette Kehnel (Mannheim), « Schiltberg 23.06.1302. Louis the Bavarian and his mother kidnapped »
15h30 : Pause

16h00 : Gilles Lecuppre (UCL), « Dans les bagages d’une belle-mère à poigne : les rapts de Jean IV de Brabant »
16h45 : Élodie Lecuppre-Desjardin (Lille), « « Je fiz ce qu’il me commanda, contre mon coeur; et prins madame de Savoye ». Le déshonneur d’un chevalier délibéré au cœur de la débâcle bourguignonne »
17h30 : Fin de la journée 19h00 : Dîner

Mardi 27 mars
Salle André Oleffe

8h45 : Accueil

Le rapt dans l’imaginaire politique

9h00 : Daniela Cereia (Turin), « Rapt politique ou contrôle du prince ? Le cas d’Amédée VIII de Savoie »
9h45 : Sophie Tejedor (Paris- Sorbonne), « La captivité de François II (1559-1560): un argument politique à la veille des guerres de religion »
10h30 : Pause

10h45 : Jonathan Dumont (Liège), « Imaginaire et crainte du rapt politique au moment de la Paix des Dames (1529) »
11h30 : Suzanne Levin (Paris- Nanterre), « Un enlèvement auquel personne ne croit, ou comment sortir de la crise de Varennes ? »
12h15 :Fin du colloque et déjeuner

Informations pratiques :

26 & 27 mars 2018

Salle André Oleffe
1, Place de l’université
Louvain-la-Neuve

Sous la direction de Gilles Lecuppre
Contact et informations : gilles.lecuppre@uclouvain.be

Source : UCLouvain

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.