Publication – Rose-Marie Ferré, « L’iconographie du Livre du Cœur d’amour épris de René d’Anjou »

Le cycle iconographique quasiment complet du Livre du Cœeur d’amour épris est ici envisagé de concert avec le texte, en révèlant ainsi toute sa richesse et sa singularité.

Ce volume est consacré à l’une des œuvres majeures de René d’Anjou conservée aujourd’hui dans le manuscrit français 24399 de la Bibliothèque nationale de France. En un songe allégorique qui est aussi quête chevaleresque, le Cœur personnifié veut rejoindre l’aimée. Les enluminures, par une mise en image efficace et dynamique du texte, rendent surtout la profonde mélancolie, en cette fin du Moyen Âge, d’un sentiment amoureux qui affronte de multiples épreuves.

Comme dans le Mortifiement de Vaine Plaisance, composé deux ans plus tôt et premier volet de ce diptyque littéraire, le cœur (organe supplicié pour le Mortifiement ou Chevalier dépité dans le roman de 1457) n’aura d’autre choix que le renoncement final et la douleur. À cet égard, animé d’un vrai souci spirituel, René d’Anjou fait édifier à la même époque, aux Cordeliers d’Angers, une chapelle dédiée à saint Bernardin de Sienne (1453), pensée comme tombeau pour son cœur. Les sujets évoqués dans le traité de théologie morale ou dans les péripéties sentimentales du chevalier Cœur ne sont pas ainsi sans rappeler les sujets exprimés et représentés dans le petit sanctuaire, échos d’une réflexion sur la Passion du Christ, la rédemption, la Vaine Gloire et le salut de l’âme.

dIS-9782503580029-1

Rose-Marie Ferré est Maître de Conférences en Histoire de l’art médiéval à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Ses recherches portent sur les paramètres de la commande artistique, les questions d’iconographie et de transmission culturelle à la fin du Moyen Âge.

Table des matières :

Une mise en scène allégorique de la quête amoureuse
René d’Anjou, du prince à l’écrivain
Le personnage politique
L’homme de religion et de spiritualité
Le grand commanditaire
L’écrivain
Les œuvres attribuées

Le Mortifiement de Vaine Plaisance
Le Livre du Cœur d’Amour épris : épopée et courtoisie
Un cœur pluriel
Une écriture métaphorique
Un texte enluminé : données historiques sur le manuscrit et comparaison avec le manuscrit de Vienne.

Le cycle iconographique

Bibliographie
Glossaire
Index

Informations pratiques :

Rose-Marie Ferré, L’iconographie du Livre du Cœur d’amour épris de René d’Anjou, Turnhout, Brepols, 2018 (Répertoire Iconographique de la Littérature du Moyen Age, 6).

Source : Brepols

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Le réseau, Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.