Colloque – Transmission et transformation du savoir sur l’hérésie

Il est maintenant établi que les clercs médiévaux ont attribué aux « hérétiques » de leur époque des appellations polémiques héritées de l’ère patristique (« manichéens », « cathares ») et ont décrit leurs croyances et leurs rites en mobilisant les stéréotypes antiques : infanticide, orgies, cérémonies clandestines, etc. Longtemps, ces stéréotypes ont faussé notre perception des hérésies médiévales. Or, leur transmission et leurs transformations entre antiquité tardive et Moyen Âge central restent à explorer.

Cette journée d’étude réunit des spécialistes de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge pour aborder cette perspective de long terme à travers des sources de tous types : catalogues d’hérésies, traités polémiques, professions de foi, hagiographie, homilétique…

Pendant près d’un millénaire, ce savoir multiple fut enseigné, diffusé, remployé, réécrit, ce qui implique de tenir compte aussi du support matériel de tout savoir médiéval qu’est le manuscrit.

Programme : ici

HERESIE---1200x800pxl

Informations pratiques :

Du 9 novembre 2018 au 10 novembre 2018

Université Paris-Est Créteil
Campus centre – Bâtiment P

Vendredi 9 novembre : salle des thèses
De 13h30 de 17h30
Samedi 10 novembre : salle Erasme i3-218
De 9h à 12h15

Organisation :
Warren Pezé, Maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil, membre du CRHEC.
Claire Sotinel, Professeure d’Histoire ancienne à l’Université Paris-Est Créteil, membre du CRHEC.
Alessia Trivellone, Enseignante-chercheure à l’Université Paul Valéry – Montpellier.

Source : UPEC

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.