Appel à contribution – Archaeologia Mediaevalis 42

La 42e édition d’Archaeologia Mediaevalis se tiendra à Bruxelles le jeudi 14 et le vendredi 15 mars 2019.

Ce colloque ne s’adresse pas uniquement aux archéologues et aux archéologues du bâti, mais aussi aux archéopédologues, aux paléoanthropologues, aux spécialistes en paléoenvironnement, céramologues, etc., toutes les disciplines qui mènent à une meilleure connaissance de la période. Aussi, nous accueillons toute contribution permettant une étude extensive et intégrée du patrimoine archéologique. Comme les années précédentes, nous consacrerons le premier jour à une journée thématique dont vous trouverez ci-joint l’argumentaire. Cette fois-ci, c’est l’eau et ses usages qui retiendront notre attention.

Si vous désirez présenter une communication concernant vos travaux de l’année 2018 ou sur le thème de l’eau, nous vous prions de nous renvoyer la fiche jointe en annexe complétée avant le 4 janvier 2019.

Vu l’affluence grandissante des communications chaque année, les organisateurs vous confirmeront si votre communication a été acceptée.

Nous vous prions de nous faire parvenir vos textes relatifs aux recherches et études archéologiques avant le 4 janvier 2019 à l’adresse courriel suivante : archaeomed@gmail.com. Ces textes doivent être de courts résumés (Max. 8000 signes, espaces compris) relatifs aux sujets traités. Les références bibliographiques concernant 2018 seront envoyées séparément.

index

Thème de l’année : Aqua Mediaevalis

L’eau occupe une place essentielle dans la topographie des sites médiévaux de nos régions. Sans eau, il n’y a pas de vie – pas de survie – possible. Les plus anciennes traces d’occupation humaine l’attestent. Aujourd’hui encore, au XXIe siècle, l’eau est plus que jamais au centre de la problématique des dérèglements climatiques causés par l’homme.

Comment nos prédécesseurs du Moyen Âge ont-ils géré le réseau hydrographique (naturel) ? De quelle manière les cours d’eau ont-ils été déterminants pour la fondation des différents établissements ? Comment les voies navigables sont-elles devenues indissociables des éléments constitutifs du territoire et de son développement (abbayes, châteaux, villages, villes, marais aménagés…) ?

Si l’eau constitue parfois un réel danger (raz de marée, inondations, fortes pluies), elle sert aussi à protéger les populations lorsqu’elle est intégrée aux systèmes défensifs (fossés…) et offre une force motrice régulable (moulins).

Comment l’approvisionnement en eau (puits, conduites, fontaines) et le traitement des eaux usées (égouts, déversoirs) sont-ils gérés au jour le jour ? Quelles sont les aménagements ou récipients les plus représentatifs de cette utilisation quotidienne ?

Les voies navigables s’avèrent fondamentales pour les communications, le transport et le commerce, pour le déplacement des personnes, des idées, des techniques et des matériaux. Quels sont les aménagements et les innovations qui ont permis une utilisation toujours plus optimale et efficace de l’eau (ports, bassins, moulins, étangs de d’alevinage) ?

Quelles traces matérielles nous renseignent sur la symbolique de l’eau, sur son rôle dans la vie religieuse de la société médiévale ? Sans oublier les différentes manières de profiter de l’eau (fêtes, sculptures de glace, étuves…).

Archaeologia Mediaevalis 2019 lance un appel pour des conférences passionnantes présentant des recherches archéologiques en lien avec le thème de l’eau.

Fiche à envoyer : AM 2019_form_communication_FR-NLdef

Si vous avez des questions, veuillez utiliser l’adresse archaeomed@gmail.com

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.