Conférence – Michèle Goyens, « L’édition de texte au service de la traductologie : le cas de l’autographe des Problemes d’Evrart de Conty »

Le ms. Paris, BnF, fr. 24281-24282 est reconnu comme étant un manuscrit autographe de la main d’Évrart de Conty, « physicien » du roi Charles V le Sage, et contenant sa traduction-commentaire des Problemes d’Aristote. Composée vers 1282 à partir de la traduction latine des Problemata pseudo-aristotéliciens par Barthélémy de Messine et du commentaire de ce texte par Pietro d’Abano, cette traduction n’a retenu l’attention des spécialistes qu’assez tardivement. Faisant l’objet d’une édition par une équipe dirigée par Françoise Guichard-Tesson et Michèle Goyens, le premier volume est proche de son achèvement. L’édition d’un tel autographe pose des exigences spécifiques, et doit permettre en même temps de voir l’auteur-traducteur-commentateur au travail. Ainsi, les corrections de l’auteur sont particulièrement intéressantes : elles révèlent les hésitations de celui-ci quant à ses stratégies discursives, ses choix lexicaux ou simplement sa correction langagière.

Lors de cette conférence, nous examinerons les cas les plus significatifs et montrerons que les choix éditoriaux d’un tel type de texte sont essentiels pour mettre en lumière les stratégies auctoriales.

ms_b_fol_1r-resized

Michèle Goyens est professeur en linguistique française à l’université de Leuven (KU Leuven). Sa recherche se concentre sur la diachronie du français, les traductions médiévales et l’édition de texte. Elle accorde une attention particulière au développement de la terminologie médicale française à l’époque médiévale et à ses aspects morphologiques. À cet effet, elle a notamment dirigé plusieurs projets de recherche et thèses de doctorat qui se consacrent à l’analyse du vocabulaire médical et au développement d’un corpus électronique de textes médicaux du Moyen âge.

Informations pratiques :

Mardi 12 février 2019 à 18 h 00

École nationale des Chartres
65, rue de Richelieu, Paris 2ᵉ (salle Delisle)

Inscription obligatoire : ici

Source : École nationale des Chartres

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.