Publication – « Héraldique et papauté », dir. Yvan Loskoutoff

L’héraldique, système de signes d’origine laïque, s’imposa tard dans l’Église mais la papauté l’exploita ensuite largement, en particulier à partir de Boniface VIII (1294-1303). Le présent volume étudie sa diffusion au Moyen Âge à Avignon ou à Rhodes, ainsi que dans les concessions autorisées par les pontifes, notamment celle du « chef d’Église », la tiare et les clefs. L’étude se poursuit à la Renaissance où les Archives secrètes du Vatican révèlent de nouveaux documents, parfois joliment illustrés, sur les concessions de Sixte IV (1471-1484) à Sixte-Quint (1585-1590). L’histoire du livre offre l’exemple du blason utilisé à des fins de célébration sous la forme des devises dans l’ornement des manuscrits des cardinaux et des papes Médicis ou Lorraine, il alimenta aussi la satire dans les pamphlets luthériens à gravures qui ne reculent devant aucune scatologie. L’imaginaire héraldique se prête aux traitements allégoriques: le cardinal Fausto Poli sut tirer profit sur ce point des abeilles qu’il avait reçues en concession d’Urbain VIII (1623-1644). Enfin, les armoiries constituent l’indispensable ingrédient de la fête pontificale, depuis les architectures éphémères de la procession inaugurale, le possesso, jusqu’à celles des funérailles dont le faste n’allait pas sans blason. L’image héraldique reste la concurrente ou l’auxiliaire de l’image sainte dans l’Église romaine.

27000100677020L

Table des matières :

Introduction

Première partie : Moyen Âge

Christian de Mérindol, Les débuts de l’héraldique à la cour papale en Avignon sous Benoît XII et Clément VI, à la lumière des travaux récents
Emmanuel Moureau, L’héraldique pour légitimer sa famille : le cas de cardinaux méridionaux durant la papauté d’Avignon
Jean-Vincent Jourd’heuil, Y eut-il une damnatio memoriae héraldique des papes avignonnais du Grand Schisme ?
Jean-Bernard de Vaivre, Armes de la papauté à Rhodes au temps des chevaliers.
Laurent Hablot, Le partage des armoiries pontificales à la fin du Moyen Âge, origines et pratiques
Luisa Gentile, Le « chef de saint Pierre » dans l’héraldique italienne

Deuxième partie : Temps modernes

Andreas Rehberg, Papes et concessions héraldiques : exemples vaticans pour les pontificats de Sixte IV, Jules II et Léon X
Yvan Loskoutoff, Concessions héraldiques à la fin de la Renaissance d’après les recueils de brefs de saint Pie V, Grégoire XIII et Sixte-Quint conservés aux Archives secrètes du Vatican
Elli Doulkaridou-Ramantani, Formes et fonctions de l’emblème héraldique dans les manuscrits enluminés des papes et cardinaux du Cinquecento
Pierre Couhault, « Les clés de peinture qu’il aime à mettre dans ses armes », Les armoiries pontificales dans la controverse et la caricature luthériennes au xvie siècle
Jean-Christophe Blanchard, Héraldique et emblématique des cardinaux de Lorraine et de Guise (1518-1634) : vers une iconographie post-tridentine ?
Rocco Ronzani, Nivei candoris visae sunt apes, Les Barberini et les abeilles de sainte Rita
Martine Boiteux, L’héraldique dans les fêtes de la Rome pontificale, xvie-xviiie siècles

Bibliographie
Résumés
Table des figures

Informations pratiques :

Héraldique et papauté, dir. Yvan Loskoutoff, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2019. 15,5 x 24 cm, 290 p. ISBN : 9791024013183. Prix : 29 euros.

Source : LCPDU

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.