Musique – Sol – s – tice… « Solem justitiae ». Soleil de Justice dans les Musiques antiques & médiévales. Fête de la musique et de la saint Jean

Bibliothèque Sainte-Geneviève
Salle de lecture de la Réserve
10 place du Panthéon – 75005 PARIS

À l’occasion de la fête de la musique, le vendredi 21 juin de 18h30 à 21h30 à la bibliothèque Sainte-Geneviève, un groupe d’une dizaine de chanteurs et instrumentistes évoqueront par un cycle d’auditions de 20 minutes, entrecoupées de deux ateliers interactifs où le public sera convié à développer l’écoute et leur résonance vocale, ces répertoires qui ont résonné sous les voûtes de ces premières églises des Gaules, trouvés dans les fonds précieux de la Réserve.

Quand les étincelles chantent dans la nuit obscure !

fetemusique

Si les braises des flammes qui ont consumé en quelques heures les huit siècles de charpente de l’insigne Notre-Dame consument toujours nos cœurs, depuis la fin du siècle dernier nous sommes encore traversés par ces cauchemars des livres et des bibliothèques qui brûlent – d’Amélie Nothomb, Combustibles, contemporain de la destruction de Sarajevo jusqu’à la Bibliothèque sous les bombes de Delphine Minoui, qui clôt l’arche avec la destruction de la cité millénaire d’Alep. À la terreur des flammes, nous souhaitons vous proposer pour la fête de la musique 2019, le réconfort des étincelles, ce dans une fête qui prend racine très loin dans les célébrations liées aux solstices : la fête de la saint Jean-Baptiste (24 juin), diamétralement opposée à Noël (solstice d’hiver), donnait lieu à de nombreuses réjouissances dans les sociétés traditionnelles.

Toutes les œuvres musicales et poétiques interprétées ce soir du 21 juin seront pour les plus récentes, de l’âge des charpentes de Notre-Dame, elles plongent dans les mémoires millénaires, jusqu’au Ve-VIIIe siècle avant notre ère, avec Pindare et Homère… C’est dire quelles richesses se trouvent enfouies dans les réserves précieuses de nos bibliothèques, qui appellent à une célébration vivante par les arts de la poésie ou de la musique, qui insufflent au texte théoriquement « écrit » sur le parchemin ou le papier, sa dimension vivante, sensible, son logos.

Retrouvons par ces étincelles de vie cet « enchantement des Muses » – dont une a donné son nom à la musique ! – qui a précédé toutes ces créations et compositions divinement inspirées. Louanges à nos conservateurs, chercheurs, techniciens, ingénieurs, médiateurs du patrimoine écrit et de la culture. Hommage à nos chantres médiévaux et antiques rhapsodes dont le tissu des voix entremêlées constituaient ce web ou ce net du temps des Temples et des Cathédrales, quand leurs voûtes résonnaient d’un véritable « art du son ». La caisse de résonance d’un précieux instrument comme notre propre corps, insufflé par la vibration, magnifie ces douces étincelles invisibles et cachées au creux des reliures de parchemins séculaires. Ouvrir leurs feuillets devient alors un enchantement !

Musiques médiévales (chant grégorien, trouvères, déchant…)
Extraits de musiques antiques grecques (Pindare), Poésie grecque & latine (Homère, Virgile)
Démonstrations instrumentales autour du Psautier de Marguerite de Bourgogne (XIVe s.)

Avec Angélique GREUTER, Laurence ESQUIEU, Xavier TERRASA, Frank HARTMANN, Iégor REZNIKOFF, Maximiliano BUSTOS, Matthieu BOUTON, Yohanna GEHA, Alexandre CERVEUX, François CAM (Démodocos), Jean-François GOUDESENNE, dir. artistique

Programme

18h30 – Vêpres lutèciennes : saintes Reynes du Royaume des Francs

*Mulierum hodie (Motet XIIIe s.)

Procession. Gloria laus (Théodulphe d’Orléans, pour les Rameaux)
Clotilde. Hymne. Gaude mater ecclesia ; Alléluia V/ Ora pro grege tuo ; Répons. Omnipotentem deum crede V/ Ydola mea.
Séquence de Pâques Victime pascali laudes (déchant de Las Huelgas)
Radegonde. Antienne. O beata Radegundis ; Répons. Apparuit
Geneviève. Prose Genovefe sollempnitas (Adam de St-Victor)
Marcel. Antienne. Gloriosus sydus micans
Foy. Ave regina celorum (Antienne et déchant alternés)
Benedicamus domino (Fulbert de Chartres, Codex Callixtinus)

19h30 – Revivifier les musiques sacrées antiques par le Yoga de l’énergie

Atelier d’Écoute méditactive avec Maximiliano Bustos

Hymne au soleil (Mésomède de Crète, -IIe s.)
Solem iustitiae (Fulbert de Chartres, vers 1000)
Kyrie ou O sis Christon (Byzantin)

20h – « Sol Justitiae », Soleil de Justice – Tradition Chrétienne Antique.

Atelier d’écoute fine pour comprendre l’intonation « juste » et les modes, avec Iégor Reznikoff

20h30 – La Lyre d’or ou l’invocation aux Muses

Chrysea forminx (Pindare -518-438)
Classiques grecs et latins, Homère-Virgile : de l’Odyssée à l’Énéide
Aurea personet lyra (Fulbert de Chartres, v. 1000)
Prologue de Gui d’Arezzo (XIe s.)
Hymne Ut queant laxis (VIIIe et XIe s.)
Hymne au soleil (Mésomède de Crète, -IIe s.)
De chanter m’est pris envie – De regina celorum (Autour du psautier de Marguerite de Bourgogne et découverte de ses instruments, ms. 1273)

21h – Retour vers le Levant

Synagogue

Poème d’Ovadia, le prosélyte normand (fragments retrouvés à la Genizah du Caire)
Psalmodie responsoriale, Ps. 63, 2-3 (tradition des Hassidim d’Europe orientale)

Église syriaque

Hymne syriaque de la lumière, Nuhro dna’ Izadiqe

Église romano-franque

Répons de s. Jean-Baptiste Fuit homo missus

– Introït de Noël Puer natus est – Hymne de s. Jean Ut queant laxis

Source : IRHT

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.