Journée d’étude – Notations neumatiques atypiques: notations de contact, notations usuelles et réseaux de notations

Dès la fin du IXème siècle, des types de notations développées, sans doute issus de grandes écoles, sont bien connues et codifiées par les musicologues depuis plus d’un siècle, tel la notation germanique de Saint-Gall, la notation lotharingienne de Laon ou encore la notation de l’Ouest, dite Bretonne. A partir de certaines sources de la fin du IXème et début du Xème siècle, des familles de notation se montrent parfaitement individualisées. Cependant, à côté des grands manuscrits de chant – et peut-être avant leur apparition – nous constatons la présence de notations génériques que l’on peut rarement rattacher à des zones particulaires. C’est ainsi qu’à partir du début du IXème siècle et jusqu’au XIème, des notations « non typées », souvent dites mixtes, ont été en usage parallèlement aux notations dites « pures ». La recherche met bien souvent de côté ces notations dite mixtes, jugées comme bâtardes, suivant une conception de la notation carolingienne qui met l’accent sur la très haute culture littéraire. Cette période d’environ 800 à 980 reste, sous bien d’aspects, une zone d’ombre contenant des chaînons manquants pour l’étude de l’évolution de la notation.

64219355_10219821988883017_8067073601326546944_o - Copie

Programme :

09.00 – Accueil et introduction

09.30 Dominique Gatté (RESMED – Sorbonne Université) : Fleury, un carrefour des notations musicales avant 1100 (De la Bretagne à l’Austrasie et de l’Aquitaine à la Normandie)
10.00 Eduardo Henrik Aubert (LATHIMM – Université de São Paulo) : Notation paléofranque à Nevers avant l’an 1000
10.30 Jean-François Goudesenne (IRHT-CNRS) : Aperçus sur quelques notations dans les marches de la ‘West- Francia’
11.05 pause

11.20 Christelle Cazaux-Kowalski (Schola cantorum Basiliensis) : La notation lyonnaise
11.50 première table ronde
12.30 pause déjeuner

14.30 Laura Albiero (IRHT-CNRS) : La notation lotharingienne de Como
15.00 Giovanni Varelli (Magdalen College, Oxford) : Punti di contatto delle notazioni romana, beneventana e nonantolana
15.30 Raquel Rojo Carrillo (University of Cambridge) : Early musical notations in the Iberian Peninsula
16.00 pause

16.30 deuxième table ronde et conclusions

Informations pratique :

6 septembre 2019
Organisation : Eduardo Henrik Aubert et Dominique Gatté

Lieu : Paris- Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, 75005
salle André Pirro, J 326, escalier G, 3ème étage

Important : Les personnes extérieures à Sorbonne Université qui souhaitent y assister doivent obligatoirement s’inscrire (par mail à domgatte@gmail.com) au plus tard le lundi 2 septembre. Votre nom vous sera demandé à l’entrée des sites.

Source : Gregorian Chant

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.