Atelier – Enfermements IV: travail et milieux clos

À travers une approche comparée des relations entre enfermements et travail invitant au dialogue entre historiens, archéologues, sociologues et juristes et prenant en compte la longue durée (du Moyen Âge à l’époque contemporaine), les ateliers de 2020 exploreront les manières dont les milieux clos (monastères, hôpitaux et prisons, en particulier) ont conçu et organisé le travail en leur sein, que l’oisiveté soit tenue pour un vice à combattre par l’enfermement, que le travail contribue à l’économie des milieux clos, qu’il soit un outil de « disciplinarisation » ou que la clôture apparaisse comme une contrainte efficace sur les employés récalcitrant, notamment. Quelles sont les spécificités du travail en situation d’enfermement ? Quels effets la clôture produit-elle sur l’organisation du travail ? À l’inverse, quels sont les effets du travail sur les structures d’enfermement et en quoi le travail les modifie-t-il ? Comment la structure close se projette-t-elle ou se dilate-t-elle, par le travail, au-delà des murs ?

dombes

Programme :

9h30 : accueil

9h45 – Isabelle Heullant-Donat (Univ. de Reims Champagne Ardenne), Julie Claustre (Univ. Paris 1 Panthéon Sorbonne), Elisabeth Lusset (CNRS), Falk Bretschneider (EHESS) : Introduction
10h15-10h45 Alessandro Stanziani (EHESS) : « Un panoptique global. Bentham et la surveillance entre Russie, Angleterre et Inde »
pause

11h15-11h45 – Michel Lauwers (Université de Nice Sophia Antipolis): « « Travail », espace claustral et économie monastique. Quelques réflexions à propos de l’Occident médiéval »

Après-midi

14 h-14h30 – Fabrice Guilbaud (Université de Picardie): « Châtiment, resocialisation, réinsertion : idéologies et pratiques du travail des prisonniers du XIXe siècle à aujourd’hui »
15h-15h30 Marina Gazzini (Università degli Studi di Milano): « Lavoro e carcere. I casi di Milano e Barcellona nel tardo medioevo »
pause

16h-16h30 – Gianenrico Bernasconi (Université de Neuchâtel): « Fabriquer l’objet de dévotion : travail ou prière par les mains ? Quelques remarques sur le Klosterarbeit (XVIIIe-XIXe siècle) ».
17h-17h30 – Isabelle Jonveaux (EHESS): « Le travail au monastère : protection ou mise en danger de la clôture ? »

Débats et discussions

Informations pratiques :

28 janvier 2020

Campus Cordorcet, Centre de colloque, Place du Front Populaire, 93322 Aubervilliers, salle 3.05 (3e étage)

Contact: elisabeth.lusset[a]univ-paris1.fr

Un atelier organisé par le LAMOP (UMR 8589, CNRS-Paris 1-Panthéon-Sorbonne), le Centre Georg Simmel (UMR 8131, CNRS-EHESS) et le CERHiC (EA 2616-Université de Reims) avec le soutien du LabEx Hastec et de l’Association Renaissance de l’Abbaye de Clairvaux.

Source : LAMOP

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Séminaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.