Appel à contribution – L’imaginaire des dragons

Le prochain numéro 41 de la revue interdisciplinaire Iris prévoit de réunir des études sur l’imaginaire des dragons, sans restriction du sujet à des bornes temporelles ou limites géographiques, comme de coutume pour cette revue.

L’engouement pour la figure du dragon, positive et négative, ne se dément pas. Ce dernier exerce une fascination que la revue Iris propose d’explorer. La question relève en partie des bestiaires, antiques et médiévaux, car on s’interroge sur la nature de cette bête et sur son sens allégorique. Les diverses mythologies du monde sont riches en dragons, qui sont souvent des gardiens de trésors. L’hagiographie n’est pas en reste et on sait que Michel, Georges et Marcel, notamment, eurent tous à faire face à un dragon et qu’ils sortirent vainqueurs de cet affrontement, mais beaucoup d’autres, moins connus, réitérèrent l’exploit. Les arts ont fourni une riche iconographie des dragons d’un bout à l’autre de la planète et la littérature ancienne s’est emparé du monstre. Les dragons sont particulièrement présents dans l’imaginaire actuel : jeux de rôle, jeux vidéo, cinéma, séries télévisées, fantasy, représentations iconographiques.

Le numéro est ouvert à des recherches sur un aspect précis encore peu exploré ou à des synthèses problématisées portant sur une discipline, une comparaison culturelle et/ou diachronique, etc.

Les propositions de contribution, d’environ 500 mots, assorties d’un titre et de quelques lignes de présentation bio-bibliographiques, sont à envoyer par courrier au plus tard le 30 août 2020, à l’adresse de la directrice de la revue : fleur.vigneron@univ-grenoble-alpes.fr.

Après évaluation des propositions par le comité scientifique, les notifications d’acceptation ou de refus seront communiquées sous quinze jours.

Les articles (45 0000 caractères espaces comprises au maximum) seront à remettre pour le 15 novembre 2020, puis soumis à une évaluation en double aveugle, avant publication en ligne, en accès libre, dans le numéro 41 d’Iris.

Source : IRIS

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.