Publication – Alexis Fontbonne, « Histoire sociale de l’Esprit saint en Occident. De l’amour divin à l’aumône laïque (XIe-XIVe siècle) »

Si Dieu n’est pas un objet de l’histoire, c’est en revanche le cas des propositions discursives mentionnant la divinité. La référence à l’Esprit circule au sein du monde médiéval et c’est de l’étude de ce processus qu’il est possible de tirer une histoire sociale de la troisième personne de la Trinité. Le présent volume s’attache à relier la théologie et les pratiques quotidiennes des laïcs, la suite de l’enquête abordera les liens entre la notion d’homme spirituel et l’Église comme institution bureaucratique.
Dans ces pages, il s’agit de comprendre comment, entre 1150 et 1250, des débats théologiques autour du lien entre Esprit et amour dialoguent avec l’ordinaire de la vie médiévale, avec les pratiques charitables quotidiennes des laïcs. Un testament forézien devient alors le témoin de réflexions scolastiques antérieures d’un siècle et les premières des confréries du Saint-Esprit sont placées dans la continuité des conceptions ecclésiologiques contemporaines.

Née d’une réflexion ecclésiologique offrant aux laïcs la possibilité d’être inspirés sans menacer le monopole ecclésiastique de la prédication, l’association entre l’Esprit et la pratique charitable se transforme en voyageant et passe d’une inspiration encadrée des laïcs à l’élément fondateur d’une notabilité apostolique, légitime à intervenir dans l’économie du salut.

La constitution de la religion civique et du bien public, en partie issue de ce processus, comme sphère légitime d’activité des élites laïques, mène paradoxalement à la disparition progressive de la référence à l’Esprit dans les œuvres de charité. L’amplitude chronologique du Moyen Âge offre ainsi la possibilité de décrire toute l’histoire d’un fait social, l’association étroite et explicite entre charité divine et charité humaine, de sa naissance à sa fin.

Agrégé et docteur en histoire, membre associé du Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor, EHESS), Alexis Fontbonne enseigne actuellement en Auvergne. Ses recherches portent sur l’histoire sociale des représentations et des pratiques religieuses au Moyen Âge et plus particulièrement sur leur circulation au sein du champ religieux.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Alexis Fontbonne, Histoire sociale de l’Esprit saint en Occident. De l’amour divin à l’aumône laïque (XIe-XIVe siècle), Paris, Beauchesne, 2020 (Théologie historique, 130). 429 p. ISBN : 9782701023045. Prix : 35 euros.

Source : Beauchesne

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.