Publication – « Histoire, art, archéologie et patrimoine d’une abbaye bénédictine en Roussillon : Sant Andreu de Sureda – Saint-André-de-Sorède, actes des Rencontres romanes autour de l’abbaye catalane disparue de Saint-André », éd. Géraldine Mallet, Georges Castellui, Sylvain Demarthe, Franck Dory, Roger Gardez

L’abbaye bénédictine de Saint-André fut fondée en 823 par l’empereur Louis le Pieux, fils de Charlemagne. À l’instar d’autres monastères, du IXe siècle à la première moitié du Xe siècle, notamment ceux d’Arles-sur-Tech, Saint-Genis-desFontaines ou encore Saint-Michel-de-Cuxa, elle constitua un des marqueurs de la reconquête carolingienne sur les territoires de Catalogne Nord longtemps aux mains des Sarrasins. De cet établissement religieux s’étant développé du Moyen Âge jusqu’à son démantèlement à la Révolution, il ne reste aujourd’hui que l’église abbatiale. Résultant de plusieurs étapes de construction, archéologiquement complexe et s’inspirant au cours du XIe siècledes élévations antiquisantes de Sant Pere de Rodes (Alt Empordà), l’édifice est surtout connu pour le linteau de son portail occidental qui, comme celui de Saint-Genis-des-Fontaines, sa proche voisine, témoigne à la même époque des premiers essais de sculpture romane en Roussillon.


Publié en l’honneur de Joan Badia i Homs, médiéviste dont les  travaux scientifiques demeurent incontournables, le présent ouvrage est issu des Rencontres romanes autour de l’abbaye catalane disparue de Saint-André (7-8 avril 2017). Regroupant les contributions de différents spécialistes (historiens, historiens de l’art, archéologues etc.), il contribue largement, par le biais d’une approche pluridisciplinaire, au renouvellement des connaissances sur l’insigne monastère roussillonnais.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Géraldine Mallet (éd.) [Georges Castellui, Sylvain Demarthe, Franck Dory, Roger Gardez (coll.)], Histoire, art, archéologie et patrimoine d’une abbaye bénédictine en Roussillon : Sant Andreu de Sureda – Saint-André-de-Sorède, actes des Rencontres romanes autour de l’abbaye catalane disparue de Saint-André (Saint-André, Pyrénées-Orientales, 7-8 avril 2017), Saint-André-de-Sorède, Mairie de Saint-André, 2020, 178 p.

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.