Conférence – Claire Billen et Marc Boone, « Gouverner en temps de pandémie — Une vision historique » »

Nous avons le plaisir de vous inviter le jeudi 11 mars de 13h à 14h30 au webinaire organisé par la Fondation Universitaire sur « Gouverner en temps de pandémie – Une vision historique » avec les professeurs Claire BILLEN (ULB) et Marc BOONE (UGent), suite à la publication« BANS ET ÉDITS POUR LA VILLE DE TOURNAI EN TEMPS DE PESTE (1349-1351). Les transcriptions retrouvées de Frédéric Hennebert » (Commission Royale pour l’histoire, Bruxelles 2021) (en voie de publication).

Depuis un an, nous sommes complètement immergés dans la pandémie de COVID-19. Une expérience complètement nouvelle pour chacun d’entre nous – y compris le gouvernement. Mais tout au long de l’histoire, l’humanité a été confrontée à des pandémies à de nombreuses reprises. Comment les gens ont-ils réagi à cela dans le passé ? Sur base de manuscrits récemment découverts, les professeurs Claire BILLEN (ULB) et Marc BOONE (UGent) ont étudié le comportement du magistrat de la ville de Tournai lors de l’épidémie de peste au 14ème siècle.

La découverte, parmi les manuscrits de la Bibliothèque de l’Université de Gand, de transcriptions effectuées par Frédéric Hennebert (1800-1857), archiviste de la ville de Tournai, a permis de reconstituer les 30 premières pages du premier Registre aux publications du magistrat urbain, concernant les années 1349-1351. Ce document, disparu dans le bombardement de Tournai en 1940, informe sur les règlementations presque quotidiennes ayant régi la ville, face à une crise multiforme, dominée par l’irruption de la Peste Noire à l’été 1349. Les modalités de la réponse donnée par nos ancêtres médiévaux à la pandémie illustrent le fonctionnement d’une société urbaine, confrontée brutalement à une mortalité hors normes. Avant la redécouverte des transcriptions de Hennebert, l’impact de la Peste Noire sur la ville de Tournai n’était connu que par les écrits d’un témoin direct, l’abbé Gilles Li Muisis, à la tête de l’abbaye bénédictine de Saint-Martin. Les ordonnances urbaines bénéficient de cet éclairage mais complètent également cette description unilatérale.

S’il est téméraire d’établir un parallèle entre l’irruption d’une épidémie inédite au XIVe siècle et l’arrivée inattendue du Covid-19 en Europe, début 2020, certaines réflexions comparatives sont néanmoins possibles. Elles touchent, entre autres, les aspects politiques. La situation sanitaire, loin d’affaiblir le gouvernement urbain de Tournai en 1349, lui a permis, au contraire, de se déployer, d’investir des domaines qui n’étaient pas directement de son ressort. Toutes choses égales par ailleurs, c’est bien un phénomène de cet ordre que nous observons aujourd’hui. Les contestations politiques et juridiques, agitant en ce moment les populations européennes, adversaires des contraintes multiples qui leur sont imposées, appellent une mise en perspective.

Langues utilisées : F et N.

La participation est gratuite, mais il est nécessaire de s’inscrire. Détails via ce lien . Quelques jours avant l’activité, vous recevrez le lien pour vous connecter.

 S’inscrire par le Formulaire d’inscription

N’hésitez pas à diffuser cette invitation à vos collègues ou aux autres intéressés par ce sujet.

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.