Publication – Mathias Tranchant, « Les ports maritimes de la France atlantique (XIe-XVe siècle) », t. 1 : « Tableau géohistorique »

’EST durant la seconde moitié du Moyen Âge que fut mis en place l’essentiel du dispositif portuaire de la France atlantique. Cette genèse s’inscrit dans le même rythme que les grands mouvements de croisance économique puis de crise qui ont marqué l’Europe occidentale à cette époque. Au cours des soixante dernières années, les médiévistes ont beaucoup étudié les sociétés littorales et avec elles les trafics, les marchandises et les navires, mais ils se sont peu préoccupés des espaces portuaires à partir desquels leurs activités étaient rendues possibles. Les cales et les quais, les bassins de stationnement, tous les dispositifs qui permettaient le service des vaisseaux sont passés sous leur regard, ce dernier restant fixé sur les horizons maritimes plus ou moins lointains du commerce et de la pêche. Les ports, considérés en tant que territoires à part entière et non pas comme de vagues appendices urbains ou de simples outillages du négoce, n’ont que très peu attiré l’attention. Il en va de même des efforts considérables consentis par les populations et les autorités publiques qui, face aux menaces d’érosion et d’envasement, ont voulu préserver les lieux dans lesquels les navires trouvaient refuge et par lesquels les denrées circulaient. Les ports sont en cela exceptionnels : ils ont parfois suscité, auprès de sociétés souvent enclines à renoncer devant la force des phénomènes naturels et des changements environnementaux, des réactions collectives de grande ampleur destinées à y résister. Fondé sur une somme significative de monographies produites depuis le XIXe siècle, portant sur les agglomérations maritimes et les provinces littorales, ainsi que sur un corpus important de sources nouvelles tirées des archives centrales, cet ouvrage entend rassembler et organiser nos connaissances relatives aux ports du XIe au XVe siècle. C’est un tableau géohistorique qui présente une vue d’ensemble de la cartographie portuaire de l’époque, en référençant quelque 620 sites. Il fournit de surcroît, dans un but utilitaire, une somme d’informations et de faits nécessaires aux recherches qui sont et seront conduites à leur sujet.

Table des matières : ici

1514986804

Mathias Tranchant est historien médiéviste, maître de conférences à l’université de La Rochelle. Spécialiste des sociétés littorales du Centre-Ouest, il a particulièrement travaillé sur leurs économies ainsi que sur les problématiques de risque maritime. Depuis quelques années, il focalise ses recherches sur les dynamiques des territoires portuaires de la France atlantique.

Informations pratiques :

Mathias Tranchant, Les ports maritimes de la France atlantique (XIe-XVe siècle), t. 1 : Tableau géohistorique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2018 (Histoire). 15,5 x 24 cm, 264 p. Couleurs et N & B. ISBN : 978-2-7535-5533-4. Prix : 25,00 €.

Source : Presses universitaires de Rennes

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.