Publication – Sylvie Meyer, « Le roman d’aventure médiéval entre convention et subversion (XIIe-XIIIe siècles) »

Les récits arthuriens étaient de véritables best-sellers qui réunissaient tous les ingrédients des grands romans d’aventures : exploits, amour, violence et voyages. Au XXIe siècle, ce genre relève de la paralittérature car il place le plaisir du lecteur avant la recherche esthétique. Or le roman d’aventures arthurien ne fait jamais le sacrifice de l’érudition à la « jubilation » du texte. Comment expliquer cet étonnant mélange de populisme et d’élitisme ? L’analyse suit le périple de cinq chevaliers du XIIe siècle, Érec, Lancelot, Yvain, Guinglain et Yder, jusqu’au point où tout bascule : l’accident de parcours qui, en inversant le sens de la lecture, transforme le sens de l’aventure.

Capture d_écran 2018-06-05 à 21.59.38

Sylvie Meyer est docteur de l’Université Hébraïque de Jérusalem.

Informations pratiques :

Sylvie Meyer, Le roman d’aventure médiéval entre convention et subversion (XIIe-XIIIe siècles), Paris, Honoré Champion (Essais sur le Moyen Âge, 66). EAN13 : 9782745347541. 362 p. Prix : 65,00 €.

Source : Honoré Champion

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.